MiaouZdays

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Entries pour Mot-clé "Automne"

Fil des billets - Fil des commentaires

CARRÉ DE NOEL N°6, 7 et 8 de QUILTMANIA et mon Automne à moi.

dimanche, novembre 23 2014, par Miaou

CARRE N°6:

CARRE_6.jpg
Plus nous avançons dans le temps, plus mes carrés s'éloignent de la proposition de BÉA :sur les bandes en tissu "noël" , un voile rouge brodé d’étoiles doré. Deux déco de ma boite à trésor, un bouton en céramique doré donné par une amie, étiquettes écrites au feutre doré sur du drap teinté au thé.

CARRE N°7:

CARRE_8.jpg
CARRE N°8

CARRE_7.jpg

Etang de l'Abbaye de Maubuisson en ce 23 novembre 2014.


Les insomnies, cela sert : je suis "à jour" pour attaquer le Carré de Noël n° 9 demain. ^^ Vous pouvez constater avec les deux derniers que la nuit, je suis moins inspirée.

Il a fait un superbe temps d'Automne ce week-end. Temps propice aux balades.

MAUBUISSON_NOV.jpg

La dernière pâquerette ?


N'y aurait-il pas un Automne" mais des "Automne"? .
Dès fin septembre, on guette le changement de la couleur des feuilles, les pommes croquantes, les raisins sucrés, les premières courges...Mais nous n'y croyons pas vraiment.
Mais en octobre, le vert est toujours présent, craquent les noix, les paniers partent aux champignons, Les mouettes reviennent enchanter l'Oise devant chez moi. et on sent le jour qui diminue, diminue ...
Novembre, avec en plus le changement d'horaire, nous ferait croire que c'est déjà l'hiver. Mais non ! Selon l’intensité des pluies ou de la sécheresse, les arbres ont encore plus ou moins gardé de leur parure et c'est le VRAI Automne, celui d’épais tapis de feuilles dans lequel les chaussures disparaissent, on marche avec de grandes enjambées qui font voler les feuilles dans un bruit qu'on adore depuis l'enfance. Sous chaque arbre d'essence differente, le tapis sera plus ou moins rouge, plus ou moins or, plus ou moins cuivré. Nous sommes déjà habitués à sentir les bons plats de la mauvaises saisons embaumer la cuisine, nos papilles ont retrouvés le goût du gratin de potimarron et les châtaignes, les noix et noisettes sont ramassées. Il restent sur le sols les bogues vides et les glands. Les derniers migrateurs se regroupent et volent vers des cieux plus cléments. J'ai ressorti les gants.


ETANG_CANARD_CARRE.jpg
Et connaissiez vous ce poème sur les canards de Claude ROY ? Je sais ! Quel rapport avec l'Automne ? Aucun mais vous commencez à me connaître, 8 ans que je déroule des articles sur ce blog. Du coq à l'âne, je passe souvent et du coq au canard ...

C'est tout un art d'être canard

C'est tout un art d'être canard 
C'est tout un art d'être canard 
Canard marchant
Canard nageant 
Canards au sol vont dandinant 
Canards sur l'eau vont naviguant.
Être canard 
C'est absorbant 
Terre ou étang 
C'est différent 
Canards au sol s'en vont en rang 
Canards sur l'eau, s'en vont ramant 
Être canard 
Ca prend du temps 
C'est tout un art 
C'est amusant 
Canards au sol vont cancanant 
Canards sur l'eau sont étonnants 
Il faut savoir 
Marcher, nager 
Courir, plonger 
Dans l'abreuvoir 
Canards le jour sont claironnants 
Canards le soir vont clopinant 
Canards aux champs 
Ou sur l'étang 
C'est tout un art 
D'être canard.

Claude Roy

Passez une excellente semaine, la derniere avant ...l'Avent.

Partager cet article sur

AUTOMNE

dimanche, octobre 17 2010, par Miaou

Chez Emmanuelle , j'ai aimé cette broderie ( clic)

Labours--7-.jpg

Et les vers d'Apollinaire appris à l'école me sont remontés en mémoire

tissu_gb_025.jpg

Partager cet article sur

La Fourmi ...

mercredi, septembre 30 2009, par Miaou

Voilà bien longtemps que je n'ai pas été le relais de mon Amie La Fourmi des Montagnes ...

Je suis négligente et n'ai point partagé avec vous les photos de son jardin en été et autres... Promis, ce sera sur ce blog et durant l'hiver ses photos d'été réchaufferont notre regard .

Cette fois je poste tout de suite cette photo de saison , un petit clin d'oiel du Jardin de Barèges, avec le poeme qui s'impose .

colchiques_do.jpg
Photo de La Fourmi DPF.

  • Colchiques dans les prés fleurissent, fleurissent
  • Colchiques dans les prés, c'est la fin de l'été.
  • La feuille d'automne emportée par le vent
  • En ronde monotone tombe en tourbillonnant.


  • Châtaignes dans les bois, se fendent, se fendent,
  • Châtaignes dans les bois, se fendent sous nos pas.
  • La feuille d'automne emportée par le vent
  • En ronde monotone tombe en tourbillonnant


  • Nuages dans le ciel, s'étirent, s'étirent
  • Nuages dans le ciel s'étirent comme une aile
  • La feuille d'automne emportée par le vent
  • En ronde monotone, tombe en tourbillonnant


  • Et ce chant dans mon coeur, murmure, murmure
  • Et ce chant dans mon coeur appelle le bonheur

colchique_2.jpg

Et pour La Fourmi et les personnes qui ont suivis dans les épisodes "botaniques" de ce blog, voici des photos de ma petite rocaille avec des plantes rapportée en juin du Jardin botanique du Tourmalet et du jardin de La Fourmi


rocailles_sept.jpeg
Et ily a aussi une grande jardiniere que je vous montrerez une autre fois. :)

Bizzronrons, Passager du MiaouZdays

Partager cet article sur

C'est l'Automne

mercredi, septembre 23 2009, par Miaou

J'aime cette saison , ces couleurs, le mélange des genres : du froid déjà , du chaud encore,plein de fruits et de légumes ...

Une "nouvelle année", car je pense que , tout comme moi, beaucoup de personnes ont gardé le rythme du calendrier scolaire On retrouve les amies du Club de patchwork par exemple :)


Bassin de la source du Point de vue Sainte Barbe Novembre 07

Poésie apprises lors des rentrées scolaires ... Vous souvenez - vous ?

Automne malade et adoré


Automne malade et adoré
Tu mourras quand l'ouragan soufflera dans les roseraies
Quand il aura neigé dans les vergers
Pauvre automne ! Meures en blancheur
Et en richesse de neige et fruits mûrs.

Aux lisières lointaines, les cerfs ont bramé
Et que j'aime ô saison, que j'aime tes rumeurs
Les fruits tombant, sans qu'on les cueille
Le vent et la forêt qui pleurent
Toutes leurs larmes en automne feuille à feuille

Les feuilles qu'on foule,
Un train qui roule
La vie s'écoule...

Guillaume Apollinaire

Un autre poème ?

Automne

Dans le brouillard s'en vont un paysan cagneux
Et son boeuf lentement dans le brouillard d'automne
Qui cache les hameaux pauvres et vergogneux
Et s'en allant là-bas le paysan chantonne
Une chanson d'amour et d'infidélité
Qui parle d'une bague et d'un coeur que l'on brise
Oh! l'automne l'automne a fait mourir l'été
Dans le brouillard s'en vont deux silhouettes grises


Guillaume Apollinaire

Partager cet article sur