MiaouZdays

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Entries pour Mot-clé "Poèmes que jaime"

Fil des billets - Fil des commentaires

Prière de la Sérénité : Accepter ce qu'on ne peut pas changer, Avoir le courage de changer les choses sur lesquelles ont peut agir

vendredi, juillet 30 2010, par Miaou

Ce poème génère beaucoup d'entrée sur mon blog, et comme l'article est de juillet 2006, j'ai pensé l'illustrer et le "remonter" 

Enluminure d'une bible du XIIe siècle (Bibliothèque Mazarine, Paris)


"ACCEPTER  toutes les choses que je ne peux changer. Avoir le courage de changer les choses que je peux changer" ,
Que ce soit dans la vie professionnelle, dans la vie personnelle, face au cancer , face aux décès de personnes chères, face aux injustices qui mènent aux chômage et aux minimas sociaux :cela m'a aider à avancer en faisant de bons choix et permis d'avancer.

On préte ces propos à de nombreux auteurs et j'ai recherché l'origine. Je ne suis rattachée à aucune religion, même si la dimension spirituelle de l'être humain m'est évidente . Ce poème recèle un trésor de Vie .

J'ai ensuite appris qu'il était cité dans de nombreuses associations qui luttent contre les addictions de toutes sortes ( Alcooliques Anomymes , les associations qui aident les personnes à sortir de ladrogue,du jeu etc ...)



C'est extrait d'un poème écrit par des moines du Moyen-age :

La Prière de la Sérénité '' (écrit par des moines du Moyen Age)''

Si, dans ta vie, un jour tu devais pleurer,
Te sentant bien seul, loin de ceux que tu as aimés.
Dis toi bien qu’il y aura toujours quelqu’un qui te montrera le droit chemin.

Écoute ces mots, car moi qui te les dis, je n’ai pas toujours été ce que je suis.
J’ai connu bien des pleurs, des paniques,et des misères,
Alors récite avec moi cette prière.

Mon Dieu donne-moi la sérénité,
d’accepter toutes les choses que je ne peux changer.
Donne-moi le courage de changer les choses que je peux,
Et la sagesse d’en connaître la différence.

Tu devras aussi te prendre en main,
Si tu veux changer ton destin,
Laisse de côté les choses qui te détruisent,
Tu auras alors de belles surprises.

Pour toi, chaque jour deviendra ensoleillé,
Ton coeur s’ouvrira à l’amour.
Ne vis qu’un jour à la fois si tu veux en profiter,
Et tu seras heureux pour toujours.

Mon Dieu donne-moi la sérénité,
d’accepter toutes les choses que je ne peux changer.
Donne-moi le courage de changer les choses que je peux changer
Et la sagesse d’en connaître la différence.

Quand ma patience est à bout, aide-moi à la retrouver.
Apprends-moi à faire face aux difficultés avec calme et sérénité.
Lorsque, je suis à court de réponses vives et d’explications intelligentes,
Permets que cesse le flot de questions, au moins pendant un court moment.

Mon Dieu donne-moi la sérénité,
d’accepter toutes les choses que je ne peux changer.
Donne-moi le courage de changer les choses que je peux,
Et la sagesse d’en connaître la différence.

Et quand j’ai l’impression que les journées sont trop brèves
pour que je puisse accomplir toutes les tâches qui m’attendent,
Fais au moins que je trouve le temps de faire le plus important,
le temps d’écouter, le temps d’aimer
et le temps de rire aussi.

Mon Dieu donne-moi la sérénité
D’accepter toutes les choses que je ne peux changer,
donne-moi le courage de changer les choses que je peux changer
Et la sagesse d’en connaître la différence.

Partager cet article sur

Je voudrais ...

dimanche, décembre 10 2006, par Miaou

Je voudrais mon stylo pinceau

Je voudrais mon stylo pinceau

 

 

Je voudrais mon stylo pinceau

Pour peindre avec les mots

Le paysage de mon enfance

Les bonheurs, les souffrances,

Des gens d'ici et d'ailleurs

Leur Vie, leurs soucis, leurs Bonheurs

 

Un pinceau qui saurait décrire

Le monde que je respire,

 Le brouhaha de mes pensées,

 Le fatra de mes idées,

Le branle-bas de mes sentiments

Le magma de mes cheminements

 

Un pinceau qui saurait rendre

La morsure du gel à pierre fendre

L'émotion d'une sonate de Beethoven

La fierté du bébé qui marche à peine,

Le bruit d'une fleur qui pousse,

Le vol d'une feuile rousse...

Un pinceau qui dessinerait

La chance d'être né


ILB-MIAOU octobre 2002



Partager cet article sur