MiaouZdays

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Entries pour Mot-clé "abbaye de maubuisson"

Fil des billets - Fil des commentaires

CARRÉ DE NOEL N°6, 7 et 8 de QUILTMANIA et mon Automne à moi.

dimanche, novembre 23 2014, par Miaou

CARRE N°6:

CARRE_6.jpg
Plus nous avançons dans le temps, plus mes carrés s'éloignent de la proposition de BÉA :sur les bandes en tissu "noël" , un voile rouge brodé d’étoiles doré. Deux déco de ma boite à trésor, un bouton en céramique doré donné par une amie, étiquettes écrites au feutre doré sur du drap teinté au thé.

CARRE N°7:

CARRE_8.jpg
CARRE N°8

CARRE_7.jpg

Etang de l'Abbaye de Maubuisson en ce 23 novembre 2014.


Les insomnies, cela sert : je suis "à jour" pour attaquer le Carré de Noël n° 9 demain. ^^ Vous pouvez constater avec les deux derniers que la nuit, je suis moins inspirée.

Il a fait un superbe temps d'Automne ce week-end. Temps propice aux balades.

MAUBUISSON_NOV.jpg

La dernière pâquerette ?


N'y aurait-il pas un Automne" mais des "Automne"? .
Dès fin septembre, on guette le changement de la couleur des feuilles, les pommes croquantes, les raisins sucrés, les premières courges...Mais nous n'y croyons pas vraiment.
Mais en octobre, le vert est toujours présent, craquent les noix, les paniers partent aux champignons, Les mouettes reviennent enchanter l'Oise devant chez moi. et on sent le jour qui diminue, diminue ...
Novembre, avec en plus le changement d'horaire, nous ferait croire que c'est déjà l'hiver. Mais non ! Selon l’intensité des pluies ou de la sécheresse, les arbres ont encore plus ou moins gardé de leur parure et c'est le VRAI Automne, celui d’épais tapis de feuilles dans lequel les chaussures disparaissent, on marche avec de grandes enjambées qui font voler les feuilles dans un bruit qu'on adore depuis l'enfance. Sous chaque arbre d'essence differente, le tapis sera plus ou moins rouge, plus ou moins or, plus ou moins cuivré. Nous sommes déjà habitués à sentir les bons plats de la mauvaises saisons embaumer la cuisine, nos papilles ont retrouvés le goût du gratin de potimarron et les châtaignes, les noix et noisettes sont ramassées. Il restent sur le sols les bogues vides et les glands. Les derniers migrateurs se regroupent et volent vers des cieux plus cléments. J'ai ressorti les gants.


ETANG_CANARD_CARRE.jpg
Et connaissiez vous ce poème sur les canards de Claude ROY ? Je sais ! Quel rapport avec l'Automne ? Aucun mais vous commencez à me connaître, 8 ans que je déroule des articles sur ce blog. Du coq à l'âne, je passe souvent et du coq au canard ...

C'est tout un art d'être canard

C'est tout un art d'être canard 
C'est tout un art d'être canard 
Canard marchant
Canard nageant 
Canards au sol vont dandinant 
Canards sur l'eau vont naviguant.
Être canard 
C'est absorbant 
Terre ou étang 
C'est différent 
Canards au sol s'en vont en rang 
Canards sur l'eau, s'en vont ramant 
Être canard 
Ca prend du temps 
C'est tout un art 
C'est amusant 
Canards au sol vont cancanant 
Canards sur l'eau sont étonnants 
Il faut savoir 
Marcher, nager 
Courir, plonger 
Dans l'abreuvoir 
Canards le jour sont claironnants 
Canards le soir vont clopinant 
Canards aux champs 
Ou sur l'étang 
C'est tout un art 
D'être canard.

Claude Roy

Passez une excellente semaine, la derniere avant ...l'Avent.

Partager cet article sur

Exposition " Mille terres, Milles vies"

lundi, avril 28 2014, par Miaou

Faute d'avoir pris le temps de vous représenter l’exposition précédente, voici celle en cours.
L'artiste japonnais Kôichi Kurita y présente "Mille terres, Mille, Vies" : une exposition de terre prélevées pour cette occasion en Normandie, Picardie, Nord, Champagne-Ardenne...
Nous n'avons pas pu vraiment voir la Salle du Parloir, une indélicatesse ayant été commise.
Dans la Salle du Chapitre :

2014-04-17_15.19.35.jpg

2014-04-17_15.19.53.jpg

365 bouteilles en verre contenant des terres de la région Poitou-Charentes anciennement collectées par Kôichi Kurita et appartenant à la Bibliothèque de terres de France sont présentées sur un grand plateau qui semble flotter entre les deux colonnes.
Les terres sont classées par couleur.

Je cite :
"Kôichi Kurita procède toujours sur le même mode opératoire : sur une carte, il détermine la zone géographique où il va réaliser ses collectes. Il sillonne ensuite les routes, accompagné de sa femme qui l'assiste depuis toujours. Ensemble, ils recherchent un champ, une parcelle où une poignée de terre, une seule, jamais deux, sera prélevée. Chaque fragment de terre est alors méthodiquement répertorié, inventorié, séché, épuré des résidus organiques, concassé, parfois tamisé. Matière première de ses œuvres, la terre est multiple, bigarrée à l'image de notre monde, mais jamais échelonnée. De cette diversité naissent des assemblages de couleurs aux géométries variables."

2014-04-17_15.23.43.jpg
2014-04-17_15.23.56.jpg

Les 1000 terres ici présentées proviennent de collectes réalisées par Kôichi en France entre 2009 et 2014 * 461 terres de la région Centre (2009) * 40 terres de l’île d’Oléron (2012) * 46 terres de la région Ile de France dont les terres valdoisiennes de Vallangoujard, Charmont et Omerville (8 juin 2013) * et 533 terres des régions septentrionales collectées entre septembre et novembre 2013 pendant la résidence de Kôichi Kurita à l’abbaye de Maubuisson dans un rayon de 300 Km. Ces terres sont présentées brutes sur du papier japonais et classées chronologiquement par date de collectes.
Au Japon les offrandes sont présentées sur du papier japonais non blanchi similaire à celui utilisé par l’artiste pour son installation.
Ici, cette œuvre est pensée comme une offrande aux anciennes religieuses de l’abbaye, qui travaillaient de façon routinière, comme la routine que représente cette collecte de terre.


Cela ne vous évoque-t-il pas un beau patchwork ?


Dans les anciennes latrines, le parcours de l’exposition se termine par une bouteille en verre contenant de la terre de Fukushima, récoltée en 2011 avant la catastrophe, muséifiéé. Cette bouteille en verre est posée sur socle et mise sous cloche.

Les valeurs japonaises telles que la simplicité, la sérénité, l'harmonie et l'équilibre sont représentée dans cette exposition.

Les expositions ayant lieu à l'Abbaye de Maubuisson sont toujours surprenantes. Celle-ci sera présente du 12 mars au 5 octobre 2014 En semaine de 13h à 18h. Week-ends et jours fériés de 14h à 18h. Fermé le mardi. Dernier accès à 17h30 / Entrée libre

Miaou en mode ironie , car j'ai toujours une ambivalence devant ces genres d’œuvres. Je connais des artistes inconnus qui font des œuvres que j'admire et qui d’après moi, mériteraient d’être connus, exposé dans des endroits aussi beau que cette abbaye. Et je suis finalement assez hermétique aux expositions que j'ai visité jusqu'à présent à l'Abbaye.
Il y a eu les "tas de sable" , une exposition que j'ai prise en photo est que je pourrais vous poster à posteriori.

(Photo du net)
Et la foret de poutres : l'article est ici (clic)
2013-03-20_15.43.39.jpg


Et cette exposition, c'est terre en "flacons".
Je ne nie pas la démarche originale, le travail de patience que cela implique, juste que ce n'est "pas mon truc" et cela n'engage que moi.



Et vous, c'est votre "truc" ? :)

Partager cet article sur